Espace condoléances

Monsieur Paul VAN der CRUYSSEN

Domicilié à Bastogne (6600, Belgique)
Né à Wetteren (9230, Belgique) le dimanche 13 avril 1930
Décédé à Bastogne (6600, Belgique) le vendredi 10 janvier 2020 à l'âge de 89 ans
Epoux de Madame Anne Marie ROGIEST

Espace condoléances 

Cet espace condoléances a été créé le vendredi 10 janvier 2020.

Les hommages

3 hommages  

Paul était un ami de mon pépé et ma mémé, ils l’appréciaient beaucoup et avaient beaucoup d’affection pour cet homme singulier et souriant! Toujours bienveillant à chaque rencontre, je partage la peine de ses proches de perte un grand Monsieur.
Je vous présente mes condoléances et vous souhaite de la force pour traverser votre chagrin

Fanny Fourniret- 14/01/2020

Cher Poleke, c'est avec une immense tristesse que j'ai appris que tu avais quitté. Ton sourire espiègle et tes bons mots me manquent déjà. Je garde de toi le souvenir de ta gentillesse tournée vers les autres et je te remercie pour ta longue amitié avec mes parents que tu est parti rejoindre maintenant. Vous vivez éternellement en ma mémoire. Je présente mes condoléances à Anne Marie et à sa famille et mes pensées les plus affectueuses vous accompagnent en ces moments de grande douleur.

Thierry FOURNIRET- 14/01/2020

Paul, mon très cher Paul,

Je suis triste, très triste de ton départ. J’ai de tellement beaux souvenirs avec toi. Tu as été présent dans ma famille depuis tant de temps, de Kinshasa à Kigali, puis en Belgique. Toujours avec le sourire, toujours avec ta bonne humeur et grand ami fidèle. D’abord ami de mes parents Jean et Anita, puis rapidement, au Rwanda, nous nous sommes découverts et notre amitié est née. Des souvenirs avec toi j’en ai des tas. Tu m’as hébergé à Kigali dans ta maison, je suis allé avec toi sillonner les collines du Rwanda, on a bourlingué sur les pistes détrempées avec ta Suzuki 4x4 et honneur suprême, tu me l’as même prêtée plusieurs fois. On a partagé de beaux moments quand tu venais me visiter au Parc de l’Akagera. Comme tu étais heureux de découvrir les marais flottants de l’Akagera, le lac Ihema, le lac Hago, la plaine de la Kirara, le Mont Mutumba, Mutuaré l’éléphant turbulant, les lions que nous recherchions, les couchers de soleil sur la savane … Tu aimais cette nature sauvage et vierge. Ta vie a été riche en expériences et en découvertes.

Joyeux, franc et loyal, voilà la personne que tu as été pour moi. Je te remercie de l’amitié que tu m’as offerte. Merci d’avoir été là pour moi quand j’en ai eu besoin, merci de la confiance que tu m’as témoignée plus d’une fois. Tu es un grand ami qui s’en va. Repose en Paix et sache que tu resteras avec moi pour le reste de ma vie.

Yves Fourniret- 13/01/2020